Pour prolonger l'été ...

 

et rester encore un peu en vacances, j'ai voulu mettre du soleil dans nos assiettes avec une pissaladière (la pissaladiera) d'après une recette inspirée de "La bonne cuisine du Comté de Nice" de Jacques Médecin. C'est un hors-d'oeuvre typiquement niçois. Il faut se méfier des versions industrielles vendues dans les grandes surfaces car une bonne pissaladière, telle qu'on en trouve aux marchés de Nice, doit comporter une couche d'oignons d'une épaisseur égale à la moitié de celle de la pâte à pain.

 

 

P1060745P1060752

P1060321P1060313

P1060751P1060738

 

 

Le marché

 

150 g de pâte à pizza (Cliquez ici pour avoir la recette)

1 kg d'oignons

1 gousse d'ail

150 g d'olives noires de Nice

10 filets d'anchois

Thym

Huile d'olive

Sel, poivre

5 g de sucre en poudre

 

 

 

Émincer finement les oignons, les saler légèrement et les faire fondre à feu très doux dans une marmite couverte, avec l'ail écrasé, une pincée de thym et une cuillère à soupe d'huile d'olive. Les oignons doivent être très cuits sans avoir pris de couleur. Y ajouter le sucre en poudre.

 

Étendre la pâte à pain en une abaisse du diamètre de votre plaque de cuisson. (J'utilise une plaque à pizza à trous car la pâte cuit plus vite et de façon plus homogène)

 

Coucher les oignons sur toute la surface de la pâte. Égaliser, éparpiller les olives et placer "en rayon de bicyclette" les filets d'anchois. Arroser d'un bon filet d'huile d'olive.

 

Mettre au four à 200°C pendant 15 minutes environ. Poivrer en sortant du four.

 

La pissaladière se mange froide ou tiède. Elle peut se conserver pendant 4-5 jours au frais.